ISA Casinos PA Interview Pièce de Série d’Entrevue 1 avec Monsieur Lester Bird

Reinhold Schmitt
ISA-GUIDE Chefredakteur (V.i.S.d.P.)
E-Mail: info@isa-guide.de




(rs) Nous parlons avec des directeurs, des directeurs, des actionnaires etdes personnalités du jeu et du Casino-Secteur. Les ISA-Casinos remeten cause les questions actuelles et les nouvelles intéressantes pourvous. Aujourd’hui nous parlons avec Monsieur Lester Bryant Bird,l’ancien premier ministre, qui est maintenant le chef de l’oppositionet le chef du parti travailliste de „Antigua du“ duquel aprécédemment régi le Antigua.

ISA-CASINOS: Depuis quand êtes vous plus le Premier Ministre?

Lester Bryant Bird: Depuis le 24 mars de cette année.

ISA-CASINOS: Combien de temps étais vous Premier Ministre.

Monsieur Bird:: J’étais Premier Ministre pendant 10 ans, de 1994 a 2004.

ISA-CASINOS: Quel est la raison qu’il y a un nouveau gouvernement? A cause de problèmes structurel ou le peuple voulait un changement ou vous étiez fatigués d’être Premier Ministre.

Monsieur Bird:: Eh bien, j’étais aussi un ministre depuis 1976 alors j’étais un membre de l’assembler Générale pour plus de 28ans et a eu presque toutes les portefeuilles: Provision, développement économique, finance et commerce.

ISA-CASINOS: Quel sont les avantages que les compagnies offshore on rapporter a l’Isle?

Monsieur Bird:: Eh bien, j’ai pensé que c’était nécessaire de diversifier l’économie; nous ne pouvons pas compter seulement sur l’économie du tourisme. Comme vous le savez, ceci est une industrie volatil et nous avons eu des ouragans qui on dévaster les hôtels. Nous avons alors décider en 1990, qu’il fallait trouver une autre économie en plus et nous avons pensé au service financier offshore et les jeux d’internet.

ISA-CASINOS: Pouvez vous nous dire exactement quand tout ceci a commencer?

Monsieur Bird:: Je crois que nous avons commencé en 1994/95.

ISA-CASINOS: Est-ce que c’étais prévisible pour vous le genre de compagnies déterminantes que vous voudriez amenée dans le pays?

Monsieur Bird:: Oui, nous avons envoyé des représentants pour essayer d’intéresser les personnes avec les avantages de notre IBC. Sur le côté de jeux d’internet, nous avons assisté à des conférences et nous avons envoyées des spécialistes pour discuter les avantages de notre système sans impôts, IBC et bien sur la confidentialité. Avec ceci nous avons pu ramener plusieurs investisseurs. De plus la législation était en place.

ISA-CASINOS: Est-ce que c’étais important pour vous d’assurer la sécurité du pays?



Monsieur Bird:: Oui, nous avons mis en place la législation. Apres, même pas un an, le OECD et des pays comme la France, l’Angleterre, et l’Allemagne nous ont proscrit. Il pensait que notre législation n’était pas assez stricte alors nous avons fait des changements et maintenant nous avons la meilleure législation et l’assurance de protéger la personne qui investi ici. Aussi d’assurer la communauté internationale que notre porte n’est pas ouverte pour le blanchiment d’argent et d’autres. Par exemple, nous avons un système qui est de “connaitre le client”. Il faut savoir d’ou vient cette personne et son argent. Il n’est pas possible de bouger des fonds sans vérifications. Tout ceci nous a permis d’intéresser des investisseurs et de prouver que nos régulations sont même supérieure que d’autres comme le Bermuda et les Caïmans. Nous sommes fière de ceci.

ISA-CASINOS: Est-ce que vous savez les nombres de casinos en lignes qui se sont établis à Antigua pendant votre temps en gouvernement?

Monsieur Bird:: À un point il y en avait plus de 120. Il y avais au moins 100 permis quand les Etats Unis on commencer de mettre des règles sur les méthodes de paiements comme les cartes de crédits. Il y en a beau coup qui sont parti à Costa Rica ou les règles ne sont pas si strictes. Nous avons beau coup perdu et maintenant il y a environs 40.

ISA-CASINOS: Merci de répondre oui ou non. Est-ce que les régulations sont plus strictes à Antigua que dans d’autres pays.

Monsieur Bird:: Absolument

ISA-CASINOS: Est-ce que vous pouvez nous donner des noms d’individuels ou des compagnies avec qui vous avez une bonne relation et ceux que non?

Monsieur Bird:: Je préfère de ne pas rentrer dans des détails, mais il y en a plusieurs qui on fait beau coups de bien pour notre Isle: Cassava, Global-Player et WWTS sont ceux que je connais bien. WWTS est toujours la et est maintenant diriger par une compagnie d’Australie. Je dois mentionnée Joe Cohen qui a défier les Etats Unis. Il a dit a la court que c’étais le droit démocratique pour un Américain d’ouvrir une compagnie offshore.
Le gouvernement d’Antigua la aidé. Il a perdu son cas mais nous avons montré que nous sommes sérieux avec notre législation.

Vous devriez aussi savoir que mon gouvernement a pris les Etats Unis à le WTO. Oui, nous l’avons fait et nous avons gagné

ISA-CASINOS: Quand est-ce que cette dispute a été au WTO?

Monsieur Bird:: Nous l’avons fait l’année dernière. En 2003 nous sommes allé au Dispute Settlement Committee. Nous avons disputer le fait que les restrictions fait par les Etats Unis contres le commerce étais de la discrimination. Le WTO a gouverné pour Antigua et Barbuda mais quand le nouveau gouvernement est rentrée ils leurs ont donner
l’occasion de revenir est de discuter encore. C’était une grosse erreur. Ils sont venus il y a 3 semaines avec une petite délégation de personnes qui ne pouvais pas faire des décisions et n’on pas changer d’avis. Alors, maintenant Antigua a demandé que la décision du WTO soit publier pour montrer que Antigua a gagné.

ISA-CASINOS: Aujourd’hui c’était publier que Antigua a gagné. Est-ce qu’il y avais d’autres pays derrière vous comme l’Europe ou d’autres ou seulement vous?

Monsieur Bird:: Nous étions premier et après des autres comme le Canada, le Japon, l’Australie et Lichtenstein je crois.

ISA-CASINOS: L’Angleterre

Monsieur Bird:: Non

ISA-CASINOS: Alors pouvez vous dire que Antigua n’étais pas seule?

Monsieur Bird:: Non, Non! Antigua étais seule! Et puis après quand ils on vue que nous étions sérieux ils ont mis leurs nom pour nous approuver. Sous les règles du WTO vous avez le droit de mettre votre nom.

ISA-CASINOS: Est-ce que vous avez eu le support des Autrichiens, Allemands ou les Suisses?

Monsieur Bird:: C’est possible que la Suisse la fait et peut être d’autres vont venir.
Les Américains vont l’invoquer mais ceci dépends comment c’est fait, comme cette histoire des bananas, les Etats Unis contres le “Européen Union”. Les principes sont très clairs, vous ne pouvais pas faire de la discrimination envers un pays. Les lois domestiques de l’Amérique ne peuvent pas être utilisé sur la base de sécurité. Comme cette histoire avec les lignes croisées a Las Vegas.

Tous étais fait par nous, et le gouvernement a présent n’aurais pas pu faire ceci en 7 mois.

ISA-CASINOS: Quel est votre titre maintenant?

Monsieur Bird:: Laisser moi expliquer comment ça marche: Il a quelqu’un qui est a la tête de l’opposition gouvernementale dans l’assembler générale parce qu’il a gagner un place. Moi je suis à la tête du parti d’opposition gouvernementale le “Antigua Labour Party”.
Si il y a une élection demain et nous gagnons, je serais Premier Ministre encore une fois.

ISA-CASINOS: Est-ce que vous pouvez et voudriez vous nous dire combine d’argent a étais investi avec l’industrie des jeux offshore?

Monsieur Bird:: C’est une bonne question. Il y a beaucoup d’argent qui est passé par Antigua. Je ne suis pas sur combien est rester ici pour les employées mais je dirais environs 24 millions de dollars US par année. Ceci est le montant que nous pouvons vérifier.

Mr. Stanford a dit que dans 3ans le gouvernement recevra 100 millions.

ISA-CASINOS: Quel est le nombre d’emplois créer par cette industrie?

Monsieur Bird:: Maintenant je dirais deux a trois mille. C’étais cinq ou plus avant. Avec une petite population comme ici, c’est très signifiant. Mr. Stanford doit être remercier car c’est aussi grâce a lui que les compagnies offshore sont la.

ISA-CASINOS: Est-ce que c’est correct de dire que c’est grâce a cette industrie que l’économie du pays a grandit?

Monsieur Bird:: Il y trois éléments qui on aider ceci en 25 ans. Nous avons grandit chaque ans jusqu’a l’arrivée de l’ouragan Luis. Un étais la construction. L’autre c’était le service gouvernemental. Le gouvernement est rentrée dans l’économie est a devenue un catalyseur. Nous avons construit l’hôtel à Heritage Quay. Nous avons vu que le secteur privé n’était pas dynamique alors nous sommes rentré dedans et nous avons créé des projets touristiques. Apres, c’était les services financiers offshore. Il fallait établir une bonne relation avec l’IBC.
L’économie d’Antigua a tellement grandit que nous avons reçus des gains en capital de 10,000 USD par année. Supérieur a la Guyane, Trinidad et la Barbade.

C’était le 4 mars quand le Président Bush a dit que Antigua n’étais plus un pays de troisième classe.
Au lieu de mettre des restrictions financières avec des taxes supplémentaires comme les impôts sur les revenues, nous avons voulu voir l’économie grandir, plus d’emplois, plus de construction et beaucoup plus d’investissements dans le secteur de business offshore.

Mr. Standford était d’accord de mettes ensemble des spécialistes en marketing et d’investir de son coté USD 8 million. Ceci était le plan d’action et de pouvoir dire au monde “venez à Antigua”.

ISA-CASINOS: Comment étais la situation en 2002 quand le gouvernement étais obliger d’introduire une taxe pour les casinos virtuels?

Monsieur Bird:: Ceci était une partie de l’arrangement avec l’OECD. Il nous disait que sans demander de taxe nous donnons un avantage supérieur à ces compagnies seulement et que ce n’était pas juste pour les autres pays qui en demandait. L’introduction de cette taxe était demandée par l’OECD, la France et l’Allemagne. Nous étions obliger de l’introduire pour prouver que ce n’étais pas comme ça et de ne pas être sur la liste noir encore une fois.

ISA-CASINOS: Est-ce que l’Allemagne étais un pays qui a créé ces problèmes?

Monsieur Bird:: Oui, et en force! l’Allemagne, la France et même l’Italie. La Suisse étais sur notre cote. Les Pays-Bas étais aussi un peu contre nous. Quand les Etats Unis avait le parti démocratique, il y avait un banquier au nom de Larry Summers. Il était complètement contre nous et avec des liens proches au autre pays. Mais après, Bush a gagner et a mis Paul O’Neil. Il est allé en France pour dire “Non, les Etats Unis ne prendrais pas une position si restreint et dur”. C’est lui qui nous a aidé aussi.

ISA-CASINOS: Avec l’introduction des taxes beaucoup de personnes sont parti? Est-ce que c’est pour cette raison vous avez retirer cette taxe?

Monsieur Bird:: Oui, ont étais en train de travailler sur ceci mais l’élection est arriver est nous n’avons pas eu l’occasion de le réviser a l’assembler générale. Nous l’avons retiré en décembre 2003.

ISA-CASINOS: Même que vous n’êtes plus Premier Ministre et en charge, est-ce que vous surveiller toujours la situation avec les casinos virtuels et les compagnies offshore?

Monsieur Bird:: Oui, certainement, beaucoup même! Je crois qu’il n’aurait pas du avoir de rencontres avec les Etats Unis et le WTO. Ils ne vont pas changer d’avis. Ils sont venus avec l’ambassadeur de Barbade, des administrateurs et personne pouvais faire une décision alors ces revenue au même.

ISA-CASINOS: Est-ce que vous pensez que vous pourriez être élu pour un autre terme?

Monsieur Bird:: Je crois que ce nouveau gouvernement a fait beaucoup d’erreurs déjà, et si ils vont introduire ce système de taxe il sont fous! Antigua ne serais plus une niche sans taxe. Il rentre dans un system IMF. La Guyane est toujours dans ce système et la Jamaïque. Le premier Ministre de la Jamaïque m’a dit “ne rentrer jamais dans ce système de taxe” et c’est ce qu’ils veulent faire.

Ma philosophie est de permettre à la petite personne de construire une maison sans souffrir de trop, d’avoir de l’argent dans leurs poches et d’attirer des personnes comme Giancarlo pour investir et de créer de l’emploi.
Nous avons perdu l’élection car nous n’étions pas unis, mais si mon parti reste uni comme dans les années 1971 a 76 ceci sera un gouvernement d’un terme et nous retournerons.

Il y six mois je n’aurais pas dit ceci mais maintenant avec les décisions qu’ils font et l’atmosphère du pays, c’est très possible que nous pourrions gagner l’élection.

ISA-CASINOS: Merci pour l’entrevue.

copyright bye ISA-CASINOS

Traducteur: Roman Humpelstetter